Accueil Actualité Affaire Cheikh Niass, mort en détention: un pool d’avocats commis

Affaire Cheikh Niass, mort en détention: un pool d’avocats commis

167
0

La famille de Cheikh Niass, père de famille âgé de 39 ans, décédé aux urgences à l’hôpital le Dantec, selon l’Asred, après une altercation avec des éléments de la police, est prête à tout pour élucider sa mort « suspecte ». Elle a commis un pool d’avocats pour tirer cette affaire au clair.

« Que justice soit faite », a scandé Khadija Niass, sœur cadette de Cheikh Niass qui soutient que toute la famille attend avec impatience les résultats de l’autopsie. Sa mère, Arame Thiam abonde dans le même sens. « Certes j’ai perdu, un confident, je m’en remets à Dieu à Allah, mais je réclame la lumière, toute la lumière sur cette affaire », a-t-elle exigé.

Ne s’arrêtant pas là, la famille a annoncé avoir commis un pool d’avocats pour déterminer les circonstances du décès de leur fils. « Nous le devons à Cheikh Niass », a soufflé Khadija Niass.

Qui revient sur les circonstances de son arrestation : « Le jour des faits, Cheikh était parti retiré de l’argent pour les besoins du Magal de Touba, l’agent de police qui a arrêté son véhicule lui demandait la carte grise que Cheikh avait oublié à la maison. Ensuite, il a dit à son fils de 17 ans de retourner à la maison lui ramener le papier, chose qu’a refusé l’agent qui voulait amener la voiture au poste de police ».

Article précédentTrafic de passeports diplomatiques impliquant des députés de BBY : Niasse dit n’avoir (toujours) reçu “aucun courrier” à relatif à cette affaire
Article suivantLe M2d dit non « à la terreur judiciaire et à la privatisation de la justice »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici